Rédiger des User Stories de qualité en 3 étapes simples

On entend beaucoup parler de User Stories (US) et on s’y perd souvent au fil des articles - tellement de règles, de frameworks. Oui d’accord, mais au final, qu’est-ce qui fait une bonne User Story? Notre réponse : le plus important est de comprendre l’essence même d’une US, de se fixer un cap et de s’y tenir. Le reste n’est que manière de faire, et nous vous donnons un aperçu des méthodologies et bonnes pratiques à suivre pour rédiger des User Stories pertinentes et de qualité.  Voici nos conseils en 2 mantras (se concentrer sur la valeur & aligner les équipes) et 3 étapes (délimiter, rédiger, discuter) pour rédiger des User Stories de qualité et pertinentes.

Garder la vision • le pourquoi du comment de vos US

rediger user story
Photo by Nathan Dumlao on Unsplash

Si vous rédigez des US, c’est que valeur et vision sont devenues vos deux leitmotivs, et vous en êtes le/la gardien.ne.

Une fois cette « évidence » posée, il s’agit de savoir comment garder ces deux principes dans la rédaction d’une US, qui est finalement le plus petit item de votre méthode agile, le plus spécifique. On le sait, cela peut parfois s’avérer difficile. 

Voici donc notre 1er conseil : toujours revenir aux bases. Pourquoi dois-je rédiger des US, à quoi et à qui serviront-elles?

Comme la plupart des outils et des méthodes agiles, le concept de User Story naît des besoins et des freins constatés sur un projet d’envergure, avec cette idée : comment s’assurer que l’ensemble des équipes parlent le même langage tout au long du développement du produit et que l’essence des fonctionnalités à développer ne se perde pas dans un ensemble de spécifications techniques? Nous vous résumons les enseignements de dizaines de livres et autres articles en 2 mantras clés qui doivent vous guider à chaque US.

MANTRA #1 • Une US se concentre sur la valeur apportée à l’utilisateur

Votre User Story doit décrire brièvement ce qu’un personnage veut, pourquoi et quelle fonctionnalité lui apporte de la valeur en répondant à ce besoin.Pas le temps de se perdre dans les détails ou autre spécification fonctionnelle qui risquent de vous éloigner de la fonctionnalité qui répond à ce que l’utilisateur veut vraiment. 

MANTRA#2 • Une US permet d'aligner les équipes

Chaque membre de la squad a ses bagages et sa grille de lecture, ce qui peut parfois créer des malentendus et décalages dans la création d’une nouvelle fonctionnalité. S’efforcer de discuter ensemble de la fonctionnalité permet de s’assurer que tout le monde comprend la même chose, et même de l’enrichir avec les apports de chacun. Ce n’est pas un hasard si le concept est né sous la forme de « Story » : quoi de mieux qu’une histoire commune pour aligner tout le monde et créer la discussion? La discussion va aussi au-delà de l’équipe et s’applique à l’utilisateur : si vous le pouvez, discutez avec lui pour être sûr d’avoir bien compris son besoin. 

La leçon principale à en tirer est qu’il n’existe pas de modèle universel et immuable d’US, mais plutôt des principes de travail à appliquer : c’est alors à l’équipe de définir les modalités qui lui conviennent le mieux. Pas de panique, un ensemble de règles de rédaction viennent vous aider. Cependant, gardez bien ces 2 mantras en tête au moment d’appliquer les règles! Si une US s’en éloigne, vous devez probablement ajuster votre méthode de rédaction. 

S’appuyer sur les règles de rédaction qui vous conviennent en 3 étapes

1 • Définir le périmètre de votre US​

#seconcentersurlavaleur

Bien découper l’idée métier.

L’US doit être le plus petit item de votre backlog produit. Il s’agit de fragmenter l’idée métier en un ensemble de petites fonctionnalités réalisables en une itération. C’est un exercice assez difficile : n’ayez pas peur de découper vos US de manière très fine. Demandez-vous toujours si votre US peut être réalisée par une personne au cours d’une itération. Si la réponse est non : découpez! 

Assurez-vous que votre US répond à un problème et n’est pas trop générique.

Revenez toujours aux bases ! Voici une petite check-list des questions à se poser avant de démarrer :

2 • Rédiger l'US

#seconcentersurlavaleur #alignerlequipe

Au début était le titre.

Une bonne US commence avec un titre simple, explicite et exhaustif. C’est la première chose que l’équipe lira, il donne le ton et permet d’avoir rapidement une vision de la demande. Le reste ne sert qu’à détailler le titre. Ce titre sera aussi votre meilleur ami pour retrouver l’US au milieu d’un backlog bien rempli et la mentionner facilement en daily meeting, sprint planning et autres cérémonies.

L’énoncé : 3 lignes clés.

Vous les attendiez, les voilà : « en tant que », « je veux », « afin de ». Si vous suivi la check-list pour définir le périmètre de votre US, ces 3 lignes ne sont qu’un jeu d’enfant. N’oubliez pas : l’US est une histoire courte. Restez simple, allez à l’essentiel, et ne faites pas de ces 3 lignes un paragraphe à rallonge.

Le détail : les scenarios

Il est maintenant temps de s’adresser au reste de la squad et de donner quelques indications pour que les équipes techniques puissent réaliser leur travail sans s’éloigner de l’énoncé. 

Sur ce point, il existe plusieurs manières de faire. Nous vous en proposons une qui vous permettra de poursuivre sous la forme d’une histoire et de maintenir un langage commun pour toute l’équipe : le langage Gherkin, issu de la méthodologie BDD (Behaviour Driven Development). L’idée est simple : détailler la fonctionnalité en donnant des exemples concrets de cas d’utilisation, sous la forme de scénarios (4 maximum). Encore une fois : restez simple, clair et concis. 

Les plus? Cette méthode permet de s’assurer que l’on a bien pensé à toutes les possibilités d’utilisation, et inclut les critères d’acceptance de manière à pouvoir automatiser les tests par la suite (les QA peuvent facilement reprendre les scénarios et les rentrer sous forme de code).

User Story Enoncé Scenarios Règles métiers Maquettes

Au début, nous conseillons de consulter plusieurs personnes aux profils différents avant de rédiger ces scénarios – par exemple en organisant un atelier type « Three Amigos » – toujours pour aligner l’équipe sur la compréhension de la fonctionnalité. Au fil du temps, un langage commun s’installe et vous pourrez rédiger des scénarios clairs seul.

Les règles métiers.

Enfin, votre fonctionnalité devra entrer en conformité avec certaines contraintes dues au métier, secteur ou encore au produit en lui-même (exemples : accessible que par les utilisateurs à l’abonnement premium, l’utilisateur doit-être connecté à son compte, le mot de passe doit contenir au moins 8 caractères dont une minuscule, une majuscule, etc. )

Une dernière chose : Ajouter des images à l’histoire.

Car finalement, une image peut valoir mille mots et restera le meilleur langage universel. N’hésitez pas à intégrer des schémas ou maquettes pour illustrer votre user story, il n’y en aura jamais de trop.

3 • Discuter votre US

#alignerlequipe

Meeting workshop Agile rediger user story
Photo on Unsplash

Votre US est bientôt prête! Il ne vous reste plus qu’à la présenter au reste de l’équipe lors du backlog refinement pour la discuter et si besoin la faire évoluer. Cette étape est souvent négligée, et elle est pourtant indispensable. Rappelez-vous le mantra n°2 : une US est faite pour aligner l’équipe en créant la discussion. Appliquez-vous donc à garder un moment pour discuter les US, quelle que soit la situation du produit. Quelques conseils pour créer la discussion et en tirer le maximum :

Racontez l’histoire
Plutôt que de lire l’énoncé en 3 phrases, partez du besoin ou de la difficulté rencontrée et créez la conversation

Autorisez les remarques
Il est normal que l’équipe vous challenge, chacun apporte sa pierre à l’édifice

Sachez dire non
Vous restez le garant de la vision produit et de la voix utilisateur

Conclusion

On peut facilement se perdre dans la rédaction d’une User Story si l’on recherche le modèle parfait qui respecte toutes les règles de l’art.
Rappelez-vous donc pourquoi vous les rédigez : votre US est un item de travail qui doit permettre à votre équipe d’avancer dans le développement du produit. Intégrez bien les 2 mantras (se concentrer sur la valeur & aligner l’équipe) et suivez les 3 étapes (délimiter le périmètre, rédiger, discuter) – et votre US alliera qualité et pertinence. Le format idéal viendra avec la pratique! Prochain défi : bien prioriser vos US dans le backlog produit.

PSSST 👀

Cet article vous a plu ❤️ ? N’hésitez pas à le partager pour que d’autres puissent en profiter ! Rejoignez-nous aussi sur Linkedin pour ne rien manquer et suivre notre veille sur les contenus Product & Quality !

Vous voulez en savoir plus? Jetez un oeil à nos autres articles :
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email